[Design 2.0 2020] Didier Desmet, Artiste Infirme Moteur Cérébral [Textes et fragments, Photographie, Graphisme, Dessin] [Artiste Infirme Moteur Cérébral] [Infirmité Motrice Cérébrale] [IMC] [Paralysie Cérébrale] [Cerebral Palsy] [Handicap] [Kawaii]
Didier Desmet, Artiste I.M.C. Ecrits   Textes et fragments Monographie
 
LA DIFFERENCE…
 
Réel problème ou reflet d’une société malade ?
 
A toutes les personnes dont la pensée unique est fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les hommes !
 
- La « différence », vaste étendue d’inepties qui ne cesse d’affecter toutes les facettes qui la composent.
 
Je n’ai pas la prétention, ni de résoudre une équation sociale – dont l’inconnue est sans doute la création d’une ineptie traduite par une peur chronique de l’être « différent » - ni de détenir la clé maîtresse des vérités universelles, mais j’espère posséder assez de sagesse pour m’engager dans une bataille dont l’objectif visé est de dénoncer une société qui, à travers des conventions préconçues, ignore l’intolérance de ses citoyens impuissants face au système sociétaire qui impose sa volonté sur l’individu, espérant ainsi créer son « idéal ».
 
Pouvons-nous, au 21e siècle, percevoir la différence comme étant un problème majeur de la société ?
 
Avant de pouvoir répondre à cette question, il serait intéressant de s’interroger sur le véritable sens du mot « différence ». La différence est l’ensemble des facteurs physiques ou moraux par lesquels des êtres ne sont pas semblables.
 
« La différence » représente, pour beaucoup d’entre nous, la peur de l’être charnel et spirituel. Cette peur nous empêche d’enrichir notre vie de nouvelles cultures – souvent voisines – et d’autres façons d’envisager l’existence au travers d’expériences parfois plus nourrissantes que les nôtres. L’être « différent » réclame l’indifférence sans réellement la désirer. Persuader que l’unique remède soit la tolérance, il affiche ce pourquoi son entourage, vous et moi, l’invitons chaque jour à s’asseoir auprès des anormauxmême si parfois notre intention n’était pas celle-ci. Il s’agenouille devant les rires moqueurs ou les regards emplis de pitié.
 
La différence regroupe, non seulement l’aspect physique et le mental d’un individu, mais aussi sa pensée, l’essence même de toutes personnes. Selon certains philosophes, la pensée est le propre de l’homme. Alors pouvons-nous la condamner ? Elle peut très vite accabler son hôte, à l’aide d’injures et de mépris provenant de personnes dont la pensée est souvent encore plus différente que celle qui fait l’objet de leur ignorance. Pourquoi mépriser l’inconnu ? Je ne trouve malheureusement aucune réponse satisfaisante pouvant rendre cette mésestime moins violente ! Malgré cela, ma certitude reste complète en ce qui concerne le bien fondé des connaissances que le méprisant dit posséder, car lui-même est dans l’incapacité d’y apporter réponse.
 
Qui suis-je pour traiter un thème tel que celui-ci ? Qui suis-je ? Un être normalisé par une société hypnotisée par le « non-moi » ? Un être différent qui essaie d’entrer dans une norme qui rejette tous corps étrangers ? Qui suis-je ? Cette question, je vous la retourne ! Qui êtes-vous ? Qui êtes-vous pour juger votre voisin ? Permettez-moi d’y répondre ! « Des êtres humains qui sans la différence croiseraient à chaque coin de rue, des visages familiers… leur propre visage ! »
 
Je suis différent est désire le rester, conserver un « moi » qui m’appartient et qui me ressemble, même si cela signifie d’affronter vos injures que j’emporterais au-delà de ma propre vie. Le sentiment de ne pas appartenir au système sociétaire qui impose sa volonté sur l’individu moyen, espérant ainsi créer l’idéal, est né grâce à vous, impuissants face à la pensée universelle.
 
Attention ! Je ne vous réclame pas le droit d’être différent, au même titre que vous vous permettez de prendre pour posséder une pensée aussi vile, mais j’espère seulement élargir votre horizon.
 
Regardez-moi ! Regardez vous et demandez-vous quelle différence peut bien gérer votre vie, car tout est différence même si certaines sont plus apparentes que d’autres. La vie sans richesses ne vaut pas d’être vécue !
 
Didier Desmet. Mai 2005*
 
* Adaptation d'un texte écrit en 1994, en classe de 3e.

Epilogue
 
Qui suis-je ? Quelle est la différence qui domine ma vie ?
 
La différence nous entoure et guide nos pas vers un futur qui nous est inconnu. La différence n’est pas ce qui caractérise un être mais elle en fait partie. Nous pouvons bien entendu aller beaucoup plus loin dans notre approche en parlant des nombreux aspects que revêt la différence. Alors je vais mettre cette différence au pluriel et désormais parler de différences car ce sont elles - alliage parfait - qui nous forment, en tant qu’être physique ainsi que spirituel en passant par notre pensée pour faire de nous un être à part entière. Il n’est pas fait état ici uniquement des différences les plus apparentes mais de toutes ces différences qui régissent notre vie. Il est évident que de nos jours ce que l’on appelle différences sont le handicap physique ou mental, la religion, la couleur de peau et l’orientation sexuelle. Il est donc « normal » que l’on parle de celles-ci en écartant même l’idée qu’il en existe d’autres. La réaction de beaucoup d’entre vous, après avoir lu mon texte, est de parler de ces différences en niant l’existence même qu’elles sont perçues comme telles. Pourquoi cette peur effrénée du mot « différence »  ou de tout autre mot qui en découle ? Est-ce par pudeur ? Est-ce par crainte d’avouer qu’elle existe et de par ce fait prendre conscience qu’elle rode tout autour de nous, même lorsque nous sommes face à notre miroir ? Ou : Est-ce la résultante d’une guerre mondiale, meurtrière et inhumaine dont le seul but a été d’exterminer des hommes et des femmes sans oublier les enfants qui n’avaient que pour seul tort d’être différents à l’idée qu’un seul homme se faisait de la perfection ? Il est désormais inconcevable de bannir ce mot de notre langage par respect pour ces hommes, ces femmes et ces enfants qui sont morts pour lui. Mes différences, je les partage et les revendique car sans elles je ne serais pas moi mais un autre avec tout autant de différences. Ma naissance m’a offert deux occasions d’être différent - différent au sens moins large du terme, différent aux yeux de beaucoup -. Je suis né homosexuel et handicapé physique. Reste à définir laquelle dérange le plus...
 
L’écriture de ce texte n’est pas un exutoire pour permettre à mon âme torturée de s’évader. J’espère seulement qu’il touchera beaucoup d’entre vous car, bien qu’il fût dicté par mon cœur, il est désormais le vôtre !
 
Didier Desmet. Mai 2005
 
DROIT D`AUTEUR, Tous droits réservés, Toute reproduction est interdite, Protection intellectuelle, COPYRIGHT Didier Desmet
 
 


© 2010·2020 — Site Internet conçu par Didier Desmet. Contenu protégé par le droit d'auteur. Tous droits réservés (27 avril 2010).

Toutes créations, quelque soit le support, figurant sur le site Internet didier-desmet.fr sont protégées par le droit d'auteur ainsi que par la propriété intellectuelle. Leur utilisation commerciale ou autre est strictement interdite. Conscient de ne pas pouvoir contrôler leur diffusion, il me semble que le bon sens est de mise. Pour tout partage, le nom de l'auteur ainsi qu'un lien vers le site Internet sont obligatoires. Le retrait immédiat de l'œuvre diffusée pourra être demandé si le partage n'est pas respecté ou si celui-ci apparaît sur un site Internet ou un blog prônant le racisme, l'homophobie ou tout autre sujet contraire à mes convictions personnelles.